6 avril 2016

Unité d’incontinence urinaire et exploration uro-dynamique

Spécialistes : urologue / gynécologue

Bilan et diagnostic pour vous proposer le traitement adéquat.

L’incontinence urinaire se définit par toute fuite involontaire d’urine.

Il existe plusieurs types d’incontinence urinaire :

  • L’incontinence urinaire d’effort
  • L’incontinence urinaire par impériosités : elle se traduit par des besoins urgents qu’il n’est pas possible de retenir.

  • L’incontinence urinaire mixte : elle associe des fuites à l’effort et des fuites par impériosités.

A quoi est due l’incontinence urinaire d’effort ?

Elle est la conséquence :

  • D’une faiblesse des muscles du périnée (périnée : partie du corps fermant en bas le petit bassin et traversée par la terminaison des voies urinaires, génitales et digestives) chargés de soutenir la vessie et l’urètre.
  • D’une faiblesse du sphincter de l’urètre (muscle chargé d’assurer l’étanchéité de la vessie).

La femme est volontiers sujette à ce handicap car son urètre est très court, son sphincter peu puissant, son périnée fragilisé par plusieurs orifices permettant le passage de l’urètre, du vagin et du rectum. Son périnée est soumis à rude épreuve lors de la grossesse et surtout de l’accouchement.

Enfin, le manque d’hormones après la ménopause conduit à un assèchement des tissus et à une fragilité supplémentaire.

Que faire ?

Lorsque la rééducation périnéale a échoué ou que l’incontinence à l’effort est très importante, l’intervention est actuellement un des moyens les plus performants pour faire disparaître durablement les fuites à l’effort.

Aucun médicament n’est actuellement actif sur l’incontinence urinaire d’effort.

Notez que toutes les incontinences urinaires ne relèvent pas de cette intervention. Le choix de cette technique sera effectué par votre médecin après vous avoir examiné et demandé le cas échéant, quelques examens comme un bilan urodynamique.

Figure 1. Schéma de l’anatomie pelvienne féminine
Schéma de l’anatomie pelvienne féminine

Figure 2. Mise ne place d’une bandelette sous-urétrale
Mise ne place d’une bandelette sous-urétrale

 

Résultats

Le résultat sur l’incontinence est habituellement très bon (85 à 90%), mais ne peut être garanti. Cependant, des récidives d’incontinence urinaire à l’effort peuvent toujours survenir et être corrigées.

L’incontinence urinaire par impériosités :

Les causes de cette incontinence sont multiples, il existe à nos jours plusieurs traitements (médicale, neuromodulation….) proposés selon l’étiologie.

 


Prendre rendez-vous


< Retour aux unités de soins